AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur IOAD , forum RPG mêlant fantaisie et horreur
Pensez à jeter un coup d'oeil aux scénarios et aux mini PV's
N'oubliez pas vous avez sept jours pour terminer votre fiche
N'oubliez de voter régulièrement sur les topsites
Mais aussi, remontez régulièrement les sujets PRD et Bazzart
pour attirer les futurs membres et faire vivre le forum
Nous rappelons à nos membres qu'il est important de lire TOUTES les annexes afin d'éviter les incohérences
N'oubliez pas également de recenser votre personnage et vos névroses
Nous rappelons que IOAD est un forum contes et non Disneys!

Partagez | .
 

 

i set fire to the rain + ZOHRA

My Wonderland is shattered. It's dead to me ▬ ALICE LIDDLE



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 



avatar

- it's my wonderland -

☞ ARRIVEE A ROSEWOOD : 27/10/2014
☞ TON PSEUDO : oriane.

☞ CONTES ECRITS : 18
☞ CÉLÉBRITÉ : giza lagarce, la magnifique **
☞ POINTS RP : 41
☞ HUMEUR : brûlante.





follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: i set fire to the rain + ZOHRA    Lun 27 Oct - 22:57


vesta zohra niedola-hepburn
SO REMEMBER, IT'S BETTER TO BURN OUT THAN FADE AWAY.
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤



follow the cat to wonderland
La voilà qui observe les flammes crépiter sous ses yeux, comme si elle était hypnotisée par leur incandescence. Le feu, son sauveur, le meurtrier de son bourreau de père, l'objet de ses pensées, toujours, et encore. Elle approche un doigt du monstre risquant à s'y brûler comme si elle tentait d’apprivoiser un animal sauvage. Aux alentours la psychologue qui lui colle aux fesses depuis son arrivée se plante derrière elle pour l'observer. Zohra la sent, cette étrangère en train de s'immiscer dans l'intimité d'une pyromane avec ses flammes ardentes. Elle ne prend pas la peine de détourner la tête ; ça serait accorder bien trop d'importance à cette vieille chouette aigrie qui la prend pour un animal de cirque derrière ses gros carreaux. - Alors ? Ça peut enrichir votre rapport ? - puis elle refrène un rire sadique, le genre de rire ironique, méchant, à vous glacer le sang. Elle ne supporte pas cette bonne femme, elle n'a jamais voulu encombrer sa mémoire de son nom, elle l'appelle elle ou vous, en fait elle n'aime aucun des putains de médecins qui rôdent dans cet asile. Mais elle déteste d'autant plus cette femme-là qu'elle lui a volé la veille son briquet. Or, séparer Zohra du feu, c'est comme priver un drogué de sa dose de coke, ça la rend malade, elle en perd la raison, et cette vieille folle a hanté sa nuit, nuit durant laquelle elle a rêvé qu'elle lui mettait le feu. Et puis c'était peut-être pas un rêve en fait, allez savoir si les prémonitions existe, moi j'y crois. J'y crois d'autant plus après avoir vu la gamine se retourner soudainement d'une agilité quasi féline et allumer son briquet.. oui elle l'avait retrouvé dans le bureau, faut dire qu'elle avait pas eu à chercher il trônait sur le bordel de paperasse de la psy et celle-ci d'ailleurs allait avoir une bonne leçon.... Ce soir-là, Rosewood vit son aile nord s'embraser sous les flammes.
REGLE N°1. ne jamais séparer cette gosse des flammes, votre visage pourrez rester graver longtemps dans sa mémoire et vous y risqueriez votre vie.

a l'habitude de rester seule + n'aime pas qu'on la dérange dans ses occupations + fuit l'habitant comme un chat sauvage + affectionne son briquet plus que tout au monde et l'assimile à son compagnon de galère + aime le calme de la bibliothèque où elle tente de lire un livre lorsque personne ne rôde cachant son illettrisme faisant traîner son briquet au-dessus des pages vicieusement + n'aime pas se regarder dans un miroir + prie on ne sait quoi, le bon Dieu qu'il parait, dans sa chambre capitonnée avant de dormir, comme s'il allait aider une cinglée... + prend régulièrement du lait au déjeuner et ne passe qu'une fois par jour dans les cuisines, quand il n'y a personne et que les grands fous sont lâchés + a déjà mis le feu à l'asile, du moins à une partie + change régulièrement de psychologue, l'une ayant pris feu soudainement, l'autre ayant démissionné... + croit qu'elle est mieux ici qu'hors de cette enceinte et dans un sens se "plait" à l'asile, protégée de ces souvenirs...
☞ PATRONYME : Niedola, souvenir d'un héritage européen, signifiant en letton "pauvre", serait-ce donc une malédiction familiale ? Des pauvres de génération en génération, marqués au fer rouge dans leur patronyme pour être différenciés au milieu des autres. Hepburn. Live your life by burning obstacles.
☞ PRENOM : Vesta, déesse romaine du foyer, du feu sacré ; qui sait si sa pyromanie ne fut pas influencée par son prénom, son père l'ayant choisi certainement au hasard et sans connaître sa signification -s'agissant peut-être d'une marque de vin- il aurait donc provoqué sa propre mort, bel idiot. Zohra, prénom arabe, il n'a rien à faire là, la famille de la prénommée n'étant nullement issu des terres arides. Prénom qui signifie tout de même blancheur lumineuse ou "fleur", certes elle l'avait vu la blancheur qui avait bien illuminée son paternel dans la cheminée. Et elle la revoyait tout les jours en craquant des allumettes ou son briquet.
☞ DATE & LIEU DE NAISSANCE :  cela n’a plus d’importance vous savez, elle n’y pense plus maintenant. Elle est née dans un taudis, elle s’en souvient, et a grandi dans les bas quartiers aux échafaudages branlants.
☞ AGE : dix-neuf années de misère ce serait donc écoulées, entre larmes, désillusions et tragédies. Depuis un an à peine a-t-elle ressuscité tuant accidentellement son paternel, brisant ses chaînes trouvant un quotidien dans cet asile qu’elle voit presque en refuge.  
☞ ORIGINES & NATIONALITE : née du feu, elle se sait être américaine mais n’en parle pas, comme s’il s’agissait d’un souvenir plus que de la réalité. D’origine vestale, bâtie dans la crasse et le feu.
☞ ETUDES/METIER : enfants des mines pourrait-on dire, elle n’a jamais foulé le sol bétonné d’une école raflée à la naissance, destinée au travail de tout type vendant des effets de brocante, sa dignité, son corps, ses affaires personnelles quand il n’y avait plus rien d’autre à faire. Entretenant la consommation d’alcool de cet étranger. Sans culture, sachant à peine lire, ne pouvant pas faire d’entrée dans la société, pariât aux yeux de ces bonnes gens, elle est une jeune fille brute, habituée à n’être rien aux yeux de personne. Sans étude, malade et folle a-t-elle fini.
☞ ORIENTATION SEXUELLE : inconnue. Peut-être bisexuelle, elle n’a pas eu d’expérience, difficile de savoir.
☞ STATUT : elle ne sera certainement pas comme sa pute de mère mais bien une lionne que cache une jeune vierge au visage mutilé. Elle ne connaît pas l’amour et ne veut pas le connaître, c’est pour les petites filles c’est choses-là ? Elle n’a jamais été une petite fille…
☞ SITUATION FAMILIALE : elle vit seule, elle ne parle pas aux autres, plus qu’introvertie les médecins la qualifie de fantomatique, vivant en autarcie, dans ses pensées, d’ailleurs à quoi pense-t-elle ? Aux derniers instants de son père alcoolique et violent, cette torche humaine à laquelle elle avait mis le feu ? Ou à cette catin qui l’avait laissée avec ce scélérat ? Ou peut-être à ces gens ceux qui ne se sont pas soucié de son malheur mais l’ont enfermée bien vite ici. Non, elle pense dans le vide, à des brides de paroles dansant dans les flammes. Elle a l’esprit dénué de raisonnement.
☞ NEVROSE : Pyromane ne l’étant pas à l’origine, tare survenue à l’issue du parricide, elle se pense maîtresse du feu, son amante, son élève, il la contrôle corps et âme, il en devient une obsession, ne communiquant plus qu’avec lui, fusionnée avec l’élément qui l’a délivrée de son tuteur  et d’une vie plus merdique que celle qu’elle a à présent. Etat de sauveur à ces yeux.
☞ PERSONNAGE DE CONTE : De la cendre est-elle née, fille aux allumettes dans cette neige de froidure était-elle mordue avant que s’embrase son domicile, l’antre sordide de cet alcoolique bourreau et père sur papiers. Qui suivit sa grand-mère aux cieux, ici se retrouve en asile chez des gens de son espèce.
☞ GROUPE : disturbia, it’s like the darkness is light. Classifiée comme meurtrière par la police locale, traînée en asile, traitée comme un chien, victime de pulsions qu’elle-même ne comprend pas. Trop dangereuse, monstrueuse, pour vivre en communauté. Danger brûlant pour celui qui l’approche de trop près. Phoenix entre ces murs. Folle de première catégorie.
☞ CARACTERE DE CHIEN : introvertie, pyromane, bipolaire, rancunière, incontrôlable, impassible, dans ses pensées, froide, asociale, sauvage, impulsive, battue, marquée, paradoxale, une enfant brisée, sarcastique, indifférente, croyante, libre.
☞ CREATEURS : we ♥️ it, je crois bien !

♠️

behind the mirror

PRÉNOM/SURNOM ; oriane, et pas orion merci --" j'ai un "e" moi AGE ; 18 ans What a Face bientôt 19   SEXE ; dudette COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM?  ; je suis passée par le bazar moi ! ET COMMENT TU LE TROUVES? ; c'est comme des profiteroles m'voyez ! ça donne terriblement envie de s'inscrire ! EST-CE QUE VOUS SOUHAITEZ ETRE PARRAINE ? ; eu.. oui ? PEUT-ON ON FAIRE UN PREDEFINI DE VOTRE PERSO. SI VOUS ETES SUPPRIME ? ; c'en est déjà un ;) QU'ON LUI COUPE LA TETE ; Giza Lagarce, ce nom CODE RÈGLEMENT ; OK par le chaperon , un truc barbare comme ça. AUTRE CHOSE A AJOUTER? ; ALLUMEZ LE FEU !!





Dernière édition par V. Zohra Niedola-Hepburn le Lun 27 Oct - 23:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

- it's my wonderland -

☞ ARRIVEE A ROSEWOOD : 27/10/2014
☞ TON PSEUDO : oriane.

☞ CONTES ECRITS : 18
☞ CÉLÉBRITÉ : giza lagarce, la magnifique **
☞ POINTS RP : 41
☞ HUMEUR : brûlante.





follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: i set fire to the rain + ZOHRA    Lun 27 Oct - 22:57


☞ tell us your story ☜
une toute petite courte citation qui peut rentrer ici easy
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤



follow the cat to wonderland
La pluie crépitait sur le sol pavé de la grande avenue, allant même jusqu’à s’infiltrer vicieusement dans ses chaussures en toile, trouées et rapiécées, vestige à ses pieds d'enfant déchue. Ici le mal rôdait et elle était pourtant seule face à lui. La fraîcheur des automnes nord-américain elle ne la connaissait que trop bien dorénavant, les températures glaciales et la pluie battante étaient quant à elles une habitude. Triste habitude, triste avenir pour une gosse d’à peine neuf ans autant exposée aux risques au domicile familial que dans la rue en fin de compte.
Longue chevelure brune qui lui tombait en cascade au creux de ses reins, visage poupon, noirci par le cambouis et la boue que transportait cette pluie massacrante dans ce quartier pauvre de Chicago, elle avait l’air d’un ange brisé, abandonné à son triste sort. La voilà qui observait les gens vaquer à leur occupation, les pieds dans l’eau, des yeux non moins étincelants et qui se ruait sur le trottoir soudainement en étendant un de ses vieux taxis d'époque aux mécanismes sifflant débouler dans l’avenue. Les gens étaient ô combien dangereux ici, ils n’avaient que faire d’une pauvre gosse qui avait perdu sa mère tôt, une pute que personne ne regrettait en particulier si ce n'est pour son pseudo-salaire et victime d'un père violent et alcoolique qui l'a battait pour un oui ou pour un non dans ses crises de folie. D’ailleurs comment était-elle morte cette femme ? La gosse ne le savait pas. Elle était trop petite à cette époque-là pour bien comprendre, nulle doute cependant qu'elle fut victime d'un client un peu trop pressent, bon à interner. Alors voilà ce qu'elle faisait dans le rue, elle mendiait pour son salut, sa survie et quelques pièces qui allait lui permettre de rentrer chez elle sans prendre un coup de poing sur le coin de la tempe. A neuf ans on a pas conscience de sa misère et pourtant elle la devinait assez bien en observant les bourgeois des riches quartiers, ceux qu'elle aimait admirer de loin, qui ne voulaient pas d'elle dans leur belle utopie de vie. Une fille pleine de suie, comprenez, ça faisait tâche dans le décor. Pas un s’était arrêté pour lui demander sa provenance, si elle allait bien alors que visiblement l'enfant était sous nourrie, ou si elle était perdue, au lieu de ça ils lui crachaient à la figure de se bouger du milieu au lieu de rêvasser devant les grandes enseignes qui faisaient pétiller ses yeux de curiosité. Fuit comme la peste la gamine à qui les vendeurs lançaient des regards biaisés à chaque fois qu'elle pénétrait dans leur boutique, incarnation du diable pour ces braves pêcheurs ? Parce qu’à voir leurs regards noirs et suspicieux on pouvait le penser. Elle était de l'autre côté de la brèche, enfance volée, figuration d'une pauvreté qui faisait honte. Une enfant de la rue, une Oliver Twist féminine, une anti-héroïne, une pauvre gamine  qui allait certainement pas faire long feu dans ces quartiers moisis où s’échangeaient les maladies si on l'y laissait trop longtemps.
La petite Zohra elle avait été lâchée dans le monde des adultes trop tôt, avec son père, un quasi-étranger, pour toute famille. Et elle se demandait à l’époque s’il y aurait une lumière au bout de ce tunnel. Elle en doutait et ne voulait pas y penser, ça faisait mal.

♦♦♦

La neige était apparue depuis quelques jours, paysage immaculé d’hiver, Noël fête des enfants, Zohra rentrait avec peu de rentes. Journée moisie, les gens trop occupés à rentrer chez eux pour déguster la fameuse dinde flanquée de la bûche finale l’avaient frôlées toute cette sainte journée sans lui accorder un regard, le bel exemple de charité en ce jour où on fêtait la naissance du Christ. Elle avait fait le tour du quartier avant de se décider à franchir le pas de la porte sachant d’avance que son Noël serait bien moins heureux que celui de ses voisins. Bouteille volante, elle avait esquivé de justesse le tir d’un alcoolique aux sens ramollis par la boisson percevant derrière elle contre le mur le verre se briser en mille morceaux. « T’as rien ramené ? Salope ! Et t’ose te pointer sous mon toit avec deux pièces ? TU SAIS CE QUE J’EN FAIS DE TES PIECES MOI ? » Il s’était levé branlant de son fauteuil pour s’approcher d’elle certainement pas avec l’attention qu’un père devrait avoir pour son enfant. Elle était habituée, ces cris de colère, les insultes, elle ne faisait plus attention, les compliments ne sortaient jamais de la bouche à l’haleine putride de ce monstre. Reculant d’un pas, elle préférait garder la distance sachant que dans cet état la loque paternelle n’hésitait pas à  la frapper, les bleus de la veille toujours ancrés sur son épiderme elle refusait d’être rouée de coup de nouveau aujourd’hui, pas à Noël. « En fait tu vaux pas mieux que ta pute de mère toi hein ! J’aurais dû te laisser dans un caniveau tu me sers à rien, telle mère telle fille ! » Zohra serrait les mâchoires, blessée d’être comparée une fois de plus à cette mère qu’il évoquait toujours salement. « Et tu restes plantée ici ? SORS DE CHEZ MOI, JE VEUX MON ARGENT, TRAINEE ! Tu te prends pour qui dit ? Du respect gamine pour celui qui t’a nourrie ! » Posant de nouveau un pas en arrière, s’arrêtant presque collée à la cheminée qui inondait l’enceinte d’une lumière tamisée, elle ne répondait rien bien qu’elle savait au fond que ce n’était certainement pas lui qui l’avait nourrie, non elle s’était toujours nourrie seule avec le peu d’argent qu’elle gardait de côté pour aller à l’épicerie après avoir donné le reste à cet homme.
Le coup parti, elle ne le vit pas arriver et résonna contre son crâne. Voyant les représailles se présenter d’un geste vif elle se dégagea et dans un réflexe d’auto-défense poussa l’ivrogne contre la cheminée. Titubant, s’engageant la tête la première dans les flammes elle l’avait vu de ses grands yeux horrifiés devenir une torche humaine, crier, la bouteille qu’il avait dans la main se brisant sur le sol. Et la police était arrivée… Vision marquée au fer rouge dans sa mémoire, délivrance de ce bourreau, soulagement et effroi mêlé. Lui elle n'allait pas le regretter, bon débarras finalement.

♦♦♦

« Déficit de l’attention, pulsion meurtrière, pyromanie chronique » L’homme inconnu balançait son dossier médical sur le bureau Louis XIV de la psychologue qui réajustait ses visières sur son nez. Des murmures échangés, une Aile Est appropriée, des passages de vie racontés à la légère, Zohra n’était déjà plus de ce monde n’écoutant que distraitement les bavardages de ses deux gardiens prisonniers. L’âtre où dansaient de hautes flammes au fond de la pièce avait accaparé toute son attention. Focalisée sur cette danse macabre rougeoyante qui lui rappelait son seul crime, ce pourquoi elle était là et aussi sa délivrance. La vieille chouette se raclait la gorge peu élégamment comme un rappel à l’ordre, la jeune femme ne releva pas, dans ses pensées, enfermée dans un mutisme profond, les jambes rassemblées contre sa poitrine sur une chaise trop étroite, elle voyait des personnages se détacher sur le foyer, un ballet, un récit, un nouveau monde. « Bon amenez-là dans sa chambre, fouillez-la sait-on jamais si elle détient un briquet ou des allumettes, retirez tout ce qui peut être dangereux, je la place avec les autres sous quarantaine et demain on commence les consultations. » Le rire ironique de l’homme ensuite détourna brièvement l'attention de Zohra.  « Vous avez de l’espoir Mme. Linton sans vouloir vous offenser. Elle ne parle pas depuis trois jours, y a rien à en tirer, les gens comme ça servent à rien. » La psychologue fronçait les sourcils au même instant que la patiente. Qu’il aille se faire foutre. Qu’ils aillent se faire foutre. Silence. Le type salua la femme et pris Zohra par le bras comme un pantin laquelle ne dit strictement rien, statue de marbre au souffle rapide, bouillant intérieurement. Elle l’avait griffée au visage lorsqu’il lui avait pris son briquet sous ordre de la chouette. Il en garderait une trace de sa connerie au moins. On l’avait jetée en cellule, chez les grands fous. Elle s’y sentait bien. Au moins là son bourreau de père bien que mort ne pourrait pas la frapper. Elle se sentait en sécurité, alors qu’aux yeux du personnel elle était le danger entre ces murs. Si bien pensé qu’elle mit le feu le lendemain à la femme qui lui avait confisqué son bien…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

- it's my wonderland -

☞ ARRIVEE A ROSEWOOD : 26/10/2014
☞ TON PSEUDO : herondale

☞ CONTES ECRITS : 75
☞ CÉLÉBRITÉ : sebastian stan
☞ POINTS RP : 200





follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: i set fire to the rain + ZOHRA    Lun 27 Oct - 23:28

le conte et le pseudo bienvenue sur le forum et bon courage pour ta fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Pourquoi un corbeau ressemble à un bureau ?

avatar

- it's my wonderland -

☞ ARRIVEE A ROSEWOOD : 03/09/2014
☞ TON PSEUDO : PHILHARONICS

☞ CONTES ECRITS : 91
☞ CÉLÉBRITÉ : Cara Delevingne the crazyone
☞ POINTS RP : 235
☞ HUMEUR : à chercher le lapin blanc





follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: i set fire to the rain + ZOHRA    Mar 28 Oct - 0:01

BON RETOUR A LA MAISONN

                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                           


ZOZOOOOO
Comment ça fait trop plaisir de te ravoir avec nous
Franchement tu seras toujours la bienvenue sur nos forums
T'as gardé ton perso trop badaaaaas en plus

Bon tu connais le chanson je vais pas te faire le blabla habituel sachant que t'as terminé ta fiche en plus
Je repasse d'ici 10 minutes pour te validoché
Je voulais juste souhaiter dignement la bienvenue avant

J'espère que tu te plairas autant que sur PF  
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

- it's my wonderland -

☞ ARRIVEE A ROSEWOOD : 03/09/2014
☞ TON PSEUDO : PHILHARMONICS

☞ CONTES ECRITS : 38
☞ CÉLÉBRITÉ : La sulfureuse Evan Rachel Wood
☞ POINTS RP : 68
☞ HUMEUR : Sensiblement vengeresse - d'un appétit lubrique et sanguinaire.





follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: i set fire to the rain + ZOHRA    Mar 28 Oct - 0:37

Comme promis me revoilà pour ta validation
Et quelle fiche !
Sur PF c'était Rozar qui t'avait validé il me semble et je n'avais pu lu ta fiche, et bien heureusement que j'ai réparé cette erreur !
Ta fiche est vraiment super, j'adore ce que tu as fait du PV, comment tu te l'es approprié, c'est vraiment la petite fille aux allumettes dont le dark est poussé à l'extrême, et puis on la prend en pitié quand même cette "Oliver Twist" féminine

En plus je dois que tu as vraiment une très jolie plume, ça donnait envie d'en lire encore plus et je pense que je regarderais tes rp de près

Je te valise avec joie !
HAVE FUNNNNNNNNNNNNNN




☞ officiellement gueux ☜
t'es un pfien wsh ! t'as réussi ta vie !
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤
FELICITATIONS MA CAILLE, après un dur combat pour finir ta fiche t'as conquis le graal What a Face Nous sommes heureux de t'accueillir chez nous, tu fais partie de la mifa maintenant. Tu veux un cookies ? What a Face Demande à Rozar, moi je sais pas les faire

Mais hololo, attends, STOP. Avant de faire quoi que ce soit et de rp comme un lapin magique , y a deux/trois petites choses que tu dois faire.
Parce qu'on est chiants, on assume, un staff c'est là pour embêter les membres n'est-ce pas ? Alors ma moule, avant de te ruer vers tes petits camarades itout, n'oublies pas de recenser ton avatar si tu veux pas voir débarquer un ptit nouveau avec ta bouille de fraîcheur bottin Donc viens nous fouetter si tu remarques une étrangeté dans le bottinou, transforme-toi en boulangère et crie à l'injustice De même, pense aussi à recenser ta maladie ou tes maladies ICI si t'es un petit fêlé du bocal ainsi que ton conte et ton personnage ICI Bah oui attends peut pas y avoir deux cendrillon ce serait bizarre coco puis ça t'embêterait alors go go go fais nous ça

Si tout est OK, tu peux désormais te lancer dans l'aventure IOADienne et aller créer ta fiche de liens et de RPs! C'est important pour les relations, les ennemis, les amis, les amours & compagnie N'hésite pas non plus à remplir ton profil c'est toujours plus swag un profil entretenu et tu peux faire une demande de profil par là Si t'en as envie tu peux aussi faire une demande de rang ou de lieux si tu souhaites RP dans un endroit bien particulier.

En passant n'hésites pas à relire les annexes ou les points qui t'auraient échappés, c'est pas du luxe parfois Par contre, n'oublie pas SURTOUT PAS de passer régulièrement ici quémander tes points pour ton activité mon brave c'est très important!

Allez, je t'embête pas plus longtemps, POUR FINIR, toute l'équipe espère que tu t'amuseras bien sur IT'S ONLY A DREAM et on te souhaite un bon jeu

WELCOME TO WONDERLAND


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar

- it's my wonderland -

☞ ARRIVEE A ROSEWOOD : 27/10/2014
☞ TON PSEUDO : oriane.

☞ CONTES ECRITS : 18
☞ CÉLÉBRITÉ : giza lagarce, la magnifique **
☞ POINTS RP : 41
☞ HUMEUR : brûlante.





follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: i set fire to the rain + ZOHRA    Mar 28 Oct - 11:43

Kaedan : tu peux parler BG t'as vu ta tête et ton conte? un grand fou en plus, intéressant, très intéressant

Nirvana/Pearl : oh tant de couleurs pour moi je me sens toute chose
pour ma part, je suis ô combien heureuse de retrouver ce forum et ma Zozo, elle m'avait manquée What a Face (en même temps cpas tous les jours qu'on peut jouer une pyromane) mais on est pas là pour parler de ma vie wesh Arrow

MERRRCI DE TON ACCUEIL JOLIE BONDE AUX BEAUX YEUX et rousse, vue que tu m'as l'air un peu schizo, mais comme sur la première version si je ne m'abuse Arrow
Je tenais aussi à faire passer un petit mot au passage, pendant que j'y suis : LE DESIIIIIIGN ROXE DU SAUCISSON ET IOAD M'A L'AIR ENCORE MIEUX QUE PF vous avez géré gurlz

merci pour la plume, tu vas me faire rougir Arrow

LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES EST MIENNE, DON'T TOUCH, I'M AN EVIL DOG
et ô oui valise moi, c'est un plaisir Arrow
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



- it's my wonderland -






Contenu sponsorisé
follow the cat to wonderland
✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤ ✤  

MessageSujet: Re: i set fire to the rain + ZOHRA    

Revenir en haut Aller en bas
 

 

i set fire to the rain + ZOHRA



Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» MILLA ♣ set fire to the rain
» 05. A book club ? Yes sir !
» Coleen & Sofia ♔ Set fire to the Rain
» Max & Alessa ¤¤ Set fire to the rain
» "And i set fire to the Rain " pv Aviva

Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
IT'S ONLY A DREAM ♕ welcome to Rosewood ::  :: Présentation :: Terrier du lapin blanc-